25/03/2000

La BD fait son Festival "Hartlepool et les étrangleurs de chimpanzés ..."

 


Gràce à Priceminister j'ai eu la chance de découvrir cette BD 'Le singe de Hartlepool" qui fait parti de la sélection officiel 2013 du 41em Festival de la Bande Dessiné.
 
 
Je ne suis pas une grande lectrice (manque de temps) mais la BD ça se lit vite non ?
En effet j'ai pu la lire d'un trait. Il faut dire que les aventures de ce petit singe ne sont pas communes et ont retenues mon attention.
 
 L'histoire se deroule pendant la guerre de Napoléon et commence par un navire français pris dans une tempête prêt des côtes d'Hartlepool (petit village anglais). Pour les habitants il est intéressant d'aller fouiner sur la plage, des fois que des objets de valeurs s'y soient échoués. Mais grosse surprise cette fois-ci ! En plus des restes d'un navire français (hahaha, bien fait se disent-ils), les bonnes gens d'Hartlepool y découvrent un survivant ! Un marin ? Un espion ? Pire que ça, un envahisseur qui a posé ses pieds velus sur leur terre anglaise ! Pour l'honneur de la Couronne, il est temps d'agir ! ....
 
 
.....Dans ce petit village d'Angleterre, où personne n'a jamais vu de Français, l'animal correspond assez bien à l'idée qu'on se fait de l'ennemi. Aussitôt, le singe est traîné en justice, et accusé d'espionnage..."

On pourrait juger cette histoire invraisemblable si elle n'était vrai, comme le précise les hauteurs à la fin de l'album. Et franchement, pour un premier ouvrage, Jérémie Moreau entre par la grande porte dans le monde de la BD. Félicitation à lui !
Le ton y est sombre et glacial.
Les illustrations vivantes et les dialogues truffés d’injures m'ont amusé.
Merci pour ces conversations que les rosbeefs adressent aux bouffeurs de grenouilles que j'ai dû "traduire" à l'heure où les enfants ne sont pas couchés. :))

J'ai donc lu avec grand plaisir cette BD qui dénonce avec savoir faire l'idiotie des hommes.
Mon grand pirate, lui même, ne s'y est pas trompé, sa première réaction après lui avoir conté a été :
"Mais pourquoi ils ont tué le singe ? Il a rien fait !"
Et bien non pas pour ce qu'il est ou ce qu'il a fait. Non, tout simplement parce qu'il correspond aux préjugés, à l'image que l'on se fait de l'ennemie, pour le simple fait de représenter l'ennemie à travers un uniforme...à cause de la peur, de l'inconnue, de l'ignorance, de la haine, du nationalisme exacerbé ....ou tous simplement par effet de foule.

De coup ont se retrouve projeté à aujourd'hui avec ces sujets toujours présent après des années et des années passées...

 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit message ! Merci ça fait toujours plaisir.

N'oublies pas de COCHER M'INFORMER pour recevoir ma réponse
ou laisses moi une adresse email pour que je te l'envoie.
A très vite.